Neoma lance son premier cours en réalité virtuelle

Neoma vient de lancer un nouveau module pour améliorer ses cours. À base de réalité virtuelle immersive, cette expérience est une étude de cas d’un magasin de réparation d’iPhone qui laisse présager un nouveau moyen d’éducation pour les écoles de commerce.
Nulla mollis fermentum nunc.

La réalité virtuelle fait son entrée dans la pédagogie, et l’école de commerce Neoma se lance dans l’aventure. L’institut parisien a lancé un nouveau module permettant à leurs élèves d’apprendre en RV. Construit sous la forme d’une vidéo à 360° interactive, l’application développée par Neoma permet de naviguer dans le magasin d’électronique 6nétique dans le centre de Reims. L’utilisateur peut explorer les différentes parties du magasin où des employés expliquent le rôle de la zone et son fonctionnement. La réalité virtuelle est utilisée par l’école comme un outil pédagogique, se voulant plus efficace qu’une étude de cas classique.

Neoma lance une nouvelle méthode de pédagogie

Ce nouveau moyen d’apprentissage a été conçu dans l’Institut Teaching Learning et est chapeauté par le professeur en marketing Alain Goudey : « Ce type d’apprentissage est intéressant, car il remplit plusieurs fonctions : il amène des choses sérieuses de manière amusante, c’est une approche linéaire et cela permet de faire des choses normalement impossibles comme faire passer 900 élèves dans une boutique. » Ce programme n’a été pour l’instant testé que par une centaine d’élèves et de professeurs, mais le déploiement à l’échelle de l’école est prévu pour septembre.

Le déroulé du projet est assez intéressant, car Neoma est partie de zéro pour créer cette expérience. L’idée leur est venue il y a environ 18 mois et il a fallu plus d’un an avant que le projet aboutisse. Entre la sélection du bon matériel, trouver le magasin idéal, tourner puis monter, la création de cette vidéo a été une véritable aventure. « Nous avions le concept de ce cas pratique en réalité virtuelle, et pour le mettre en œuvre nous avons fait appel à une des start-ups de notre incubateur, malgré une spécialisation dans l’événementiel elle ne maitrisait pas cette technologie.» Explique Marie-Laure Massué, directrice du Teaching & Learning Center de Neoma. Les membres de l’équipe sont donc partis de zéro pour concevoir cette expérience.

Un système de production encore expérimental

D’un point de vue technique, les réalisateurs ont utilisé le cadre de caméra GoPro à 360° et les propriétaires de la boutique ont dû fermer pendant les deux jours du tournage et le montage a pris cinq mois. « Monter une vidéo à 360° est très compliqué d’un point de vue technique, il a même fallu prendre certaines scènes avec des caméras normales pour compléter la simulation. » Raconte Alain Goudey. Pour la diffuser, les responsables du projet ont choisi le casque Homido, pour plusieurs raisons : « Le casque Homido est de manufacture française, le rapport qualité-prix est bon, il est plus solide qu’un cardboard et surtout, il dispose de lentilles adaptables pour le confort de l’utilisateur. » Argumente Mme Massué.

Le casque de realite virtuelle Homido Neoma

La question du financement d’une telle production reste cependant assez floue. Cette initiative tient de l’expérimentation, de nombreuses dépenses de tâtonnement ne reviendront pas lors d’une seconde production. La question des budgets n’est donc pas encore fixée. Mais cette nouvelle méthode d’enseignement est pleine de promesses. Même si le réalisme des interactions reste à désirer, cela permet tout de même d’offrir à un élève une expérience plus tangible qu’une simple étude de cas sur papier. Ce type de productions devrait se développer de plus en plus, ce qui permettra à de nombreux étudiants de découvrir des choses normalement impossibles ou trop compliquées, comme une visite sur une plate-forme pétrolière ou des interactions dans un salon à l’étranger. Cette initiative est probablement la première d’une longue série qui s’améliorera au fur et à mesure des expériences.